Divagation sur l’Argentine : buller en vacances

argentine bande dessinee
Une nuit quelques jours avant le départ, je vais faire un tour sur le site de Pénélope Jolicoeur pour voir les nouveautés... Je tombe sur ses planches de son voyage en Argentine. Je lis, je me marre, je me dis qu'elle a de bonnes idées...
[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Une nuit quelques jours avant le départ, je vais faire un tour sur le site de Pénélope Jolicoeur pour voir les nouveautés… Je tombe sur ses planches de son voyage en Argentine. Je lis, je me marre, je me dis qu’elle a de bonnes idées, que pour certains dessins j’aurais dessiné autre chose, que j’aimerais bien vous raconter mon voyage en dessinant (faut pas rêver, je ne sais pas dessiner… mais j’ai quelques surprises pour vous) et puis, je cherche d’autres BD sur l’Argentine (faut bien faire passer le temps quand on cogite un peu trop avant le départ) ! Voici mes trouvailles :[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_separator][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1918″ alignment= »center » img_link_large= »yes » img_link_target= »_self » img_size= »300×450″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Tribulations d’une parisienne en Argentine

Pénélope Jolicoeur raconte dans « Ma vie est tout à fait fascinante », son voyage de 15 jours en Argentine. Elle partage ses impressions avec spontanéité, humour et décontraction !

Elle ne peut s’empêcher de faire le parallèle entre certaines petites choses là bas et ici, de faire des minis cours de géo, nous parler de ses découvertes culturelles, culinaires et bien évidemment de nous raconter ses exploits sportifs… Voici les planches de son carnet de voyage : Argentine (entre clichés et préparatifs), Buenos Aires (et les Porteños), L’Argentine : IntermèdeL’Argentine : ValdésL’Argentine : Intermède encore (pour les fans d’orques et de Willy), L’argentine : El Chalten (l’exploit de la rando de 8h au Fitz Roy).[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_separator][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Mafalda – souvenirs des cours d’espagnol !

Ici, on grandit avec Tintin ou Astérix et Obélix. En Argentine et en Amérique Latine en général, c’est Mafalda qui trône en tête !

Mafalda est un célèbre personnage de bande dessinée crée en 1964 par Joaquín Salvador Lavado dit QuinoMafalda est une enfant aussi ingénieuse qu’irrévérente, avec un mélange de simplicité et de profondeur, elle s’interroge sur le monde qui l’entoure.
[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1923″ alignment= »center » img_link_large= »yes » img_link_target= »_self » img_size= »300×200″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]
Quino et Mafalda
Quino et Mafalda

Dans le quartier historique de San Telmo à Buenos Aires, une statue de Mafalda a été inaugurée en août 2009, face à l’immeuble où Quino avait créé le personnage. C’est pour dire comme on l’aime en Argentine ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_separator][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]

L’Argentine : un décor de BD

Corto Maltese, le marin errant et mystérieux, la silhouette svelte et le regard franc. Il en impose (et j’en connais une qui aimerait bien avoir affaire à des marins du genre) ! Il vogue de port en port, passe dans le Pacifique sud, débarque à Buenos Aires (album Tango… Y todo a media luz) et il serait même allé en Patagonie (les experts Pratt-Corto divergent sur le sujet).[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »1929″ alignment= »center » img_link_large= »yes » img_link_target= »_self »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »1932″ alignment= »center » img_link_large= »yes » img_link_target= »_self »][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]La série épique « Cap Horn » se déroule en Terre de Feu, à la fin du XIXe siècle. L’île de la Terre de Feu est une terre mystérieuse qui alimente les contes et légendes de marins. La Terre de Feu a abrité de nombreuses tribus indiennes qui ont croisé le chemin des premières caravelles (Magellan…). En attendant la construction du canal de Panama, le Cap Horn est ensuite devenu « the place to sail » (« to sell » pourrait aussi convenir), un passage obligé de nombreuses routes maritimes commerciales en direction de la Californie et provenant de la Nouvelle-Calédonie. Voir un extrait de Cap Horn, tome 1.

Pour en savoir plus sur la BD argentine.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Rédigé Par
D'autres articles de Cyd

Pélerinage au Machu Picchu : une randonnée de 5 jours via Salkantay trek

Partir à l'ascension du Machu Picchu, marcher, monter à 4600 mètres, descendre...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *