Ushuaia, le trou du cul du monde

Notre arrivée sur Ushuaia est étrange et troublante. Est-ce l’heure tardive et le climat maussade qui rendent l’atmosphère un peu tendu dans le bus ou est-ce la pression de tous les voyageurs qui approchent du bout du monde ? Nous voyageons dans une pénombre à laquelle nous n’avons pas été habitués jusque là. Seuls les petites lumières des issues de secours nous éclairent. C’est une (in)quiétude relative. Le vacarme du dernier navet sorti au cinéma nous manque presque ! Le silence est parfois interrompu par le bip d’un téléphone. On capte aussi au bout du monde ! En se rapprochant d’Ushuaia, la route devient sinueuse. C’est vallonné en Terre de feu et le bus dévale la pente à un bon rythme. De gros nuages bien gris tapissent le ciel et on s’imagine volontiers que c’est la tempête au bord du détroit, que les navires sont à quai et que les marins (s’il en reste) au chaud. Plus on avance, moins on a d’espoir qu’il fasse beau demain. Le ciel est trop chargé pour y croire…

Mais que fait on au bout du monde quand il fait trop moche pour randonner  ?

Nous voyions enfin Ushuaia de loin. Il y a beaucoup de lumière sur la colline. La ville semble étalée et paisible. La lumière du bus se rallume, nous enfilons nos sacs à dos, direction l’hôtel. Bonne nuit !

Ushuaia, mouais on n’est pas fans

Quelques maisons en bois mimis…

Ushuaia, une vraie ville de marins (attention clichés !!!)

Une bonne soirée avec des marins brésiliens et des bretons fous

La conversation sur comment bien faire l’amour à une brésilienne était épique. SAUVAGE même mais on vous passe les détails…

On prend l’air pour se remettre de pied !

Parc National de la Terre de Feu

Et on va au Paxs spot se réchauffer…

On est fans des almacenes argentins (cf. les almacenes de San Antonio de Areco) !

et goûter quelques sucreries !

Chacun sa boisson

La propagande pour le maté.

Un petit verre pour la route…

Rédigé Par
D'autres articles de Cyd

Pélerinage au Machu Picchu : une randonnée de 5 jours via Salkantay trek

Partir à l'ascension du Machu Picchu, marcher, monter à 4600 mètres, descendre...
Lire la suite

4 Commentaires

  • Eh bien alors je ne m’imaginais pas du tout Ushuaia comme ça ! Pour moi, c’était un genre d’endroit paradisiaque. Oui, les clichés ont la vie dure…
    Enfin, peut-être que le mauvais temps y est largement pour quelque chose 🙂
    Mais, sinon la Patagonie, ça reste quand même un lieu qui m’intrigue. Et j’espère bien pouvoir aller voir ça de mes propres yeux un jour !

    • Ushuaia c’est une partie de la Patagonie et d’autres personnes ont bien aimé la Terre de Feu. A mon sens, il faut envisager de s’éloigner d’Ushuaia pour vadrouiller en voiture et marcher dans les parcs… Nous avons en tout cas adoré El Chalten, El Calafate (les environs) et le côté Chilien (nous sommes en train de préparer quelques articles sur le sujet). 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.